Sélectionner une page

Comment Réduire ses déchets : Acte 1 la Salle de Bain.

par | 6 novembre 2021 | Écologie, Slowlife

Première partie : réduire les déchets de la salle de bain

Il n’y a pas si longtemps que ça (15 ans haha), comme beaucoup de monde j’achetais sans trop faire attention aux ingrédients, aux composants, à la provenance des produits, aux emballages…l’essentiel pour moi était de jeter à la poubelle, de faire le tri et de ne jamais rien balancer dans la nature (ok à part des restes alimentaires genre trognon de pomme mais même ça j’ai arrêté ).

Et puis il y a eu une prise de conscience, j’ai commencé à n’acheter que des produits cosmétiques non testés sur les animaux, puis sans parabens, sans sulfates…avant de naturellement passer au bio et enfin au zéro déchet.

Vous comprendrez donc que ça ne s’est pas fait en un jour, surtout que ce sujet n’était pas « à la mode » quand j’ai commencé mon processus, il n’y avait pas autant d’informations ni de propositions qu’aujourd’hui.

Alors entrons dans le vif du sujet et voyons un peu ce que j’ai changé chez moi, à commencer par ma salle de bain !

Sur le lavabo :

Au passage lavabo signifie « je me laverai » en latin, (oui je sors ma science, j’en ai fait pendant 5 ans et il faut bien que je place de temps en temps le peu qu’il m’en reste!)

Donc je disais, sur le lavabo et autour (une petite étagère pour ma part) :

un savon saponifié à froid acheté sans emballage (en boutiques bio, sur le site slow cosmétique et autres sites bio) ou au pire dans un emballage en carton ou un sachet en papier, bio ou pas, c’est toujours mieux que le flacon de gel douche en plastique.

-une brosse à dents en bois à tête remplaçable et recyclable ou une brosse à dents en bambou, même si on la jette et que les poils sont en synthétique c’est bien mieux que le plastique.

-des cotons ou lingettes démaquillantes lavables : on en trouve partout maintenant et quand on a commencé, franchement on ne retourne pas aux disques en coton ! Et si vous trouvez que ça ne se lave pas bien, un bain chaud au percarbonate de soude avant lavage et hop, comme neufs !

-du dentifrice en poudre : j’ai enfin trouvé MON dentifrice en poudre, celui de la marque ANAE, sans goût ou mentholé. On achète le pot en carton avec son couvercle en plastique type pot de sel qu’on garde par la suite pour le remplir avec la recharge une fois fini. Certes on jette l’emballage de la recharge mais il est en papier !

-soins de jour et de nuit : des huiles végétales bio dans des flacons en verre . Perso j’utilise la marque De Saint Hilaire mais il en existe plein d’autres. De couleur ambrée, ça fait très joli dans une salle de bain !

-mon démaquillant : un mélange d’huiles de colza et d’olive bio pressées à froid que je mets dans mes flacons d’huiles terminés. Oui oui, ça démaquille très bien! on masse tout son visage, yeux et cou compris, puis on enlève avec une lingette imprégnée d’eau tiède avant de passer un petit coup de savon. Valable pour tout le monde même si on est pas maquillé(e) pour avoir une peau bien propre le soir !

-en gommage visage: du jus de citron! ça resserre les pores, éclaircit le teint et aide à diminuer les tâches et les boutons. Ca picote un peu, on tient rarement plus de 10 secondes avant de rincer!

-en masque: du miel pour ses propriétés hydratantes (du vrai hein, pas celui en tube avec le bouchon en bas) et du beurre de karité pour nourrir; je le prends en gros pot de 500ml, on peut s’en servir sur tout le corps, c’est plus économique. Certes on jette le pot mais pas aussi souvent qu’avec des petits formats.

Réduire les déchets de sa salle de bain

Dans mes rangements sous le lavabo

une crème pour le corps dans une boîte en métal (Lavera pour moi, Nivea pour du moins cher) ; on peut ensuite conserver la boîte ou la mettre au recyclage.

-un déodorant dans un pot en verre ou emballage en carton : soyons honnêtes, les déo bio n’empêchent pas la transpiration mais limitent au moins les odeurs. C’est le prix à payer pour éviter les sels d’aluminium pas franchement recommandés pour la santé. Je nettoie les pots en verre pour faire des bougies avec et ceux en emballage carton partent au recyclage,

-une coupe menstruelle pour remplacer les tampons et serviettes : ça m’a changé la vie ! Cela dit dans un futur proche je compte adopter des culottes menstruelles et n’utiliser la cup que pour les baignades ou des situations particulières.

-des peignes et brosse en bois ; lorsqu’on les jette ils ont un impact moins important pour l’environnement ainsi que pendant leur processus de fabrication.

-un épilateur et une tondeuse électriques ainsi qu’une espèce de ressort en métal pour le duvet au dessus des lèvres, véritable instrument de torture mais qui remplace avantageusement les bandes de cire (d’un point de vue autant financier autant qu’écologique).

Dans la douche :

un savon : saponifié à froid, de fabrication locale et parfumé à l’orange pour ma part mais comme je disais plus haut, un savon sous emballage papier fera l’affaire (privilégiez les listes d’ingrédients courtes, moins il y en a mieux c’est)

-un shampoing solide : le Sweetie de Pachamamaï en ce qui me concerne qui a un pouvoir démêlant donc pas d’après-shampoing pour moi (j’ai les cheveux très fins, ils se démêlent facilement)

-un rasoir : j’utilise encore des Bic jetables mais je les ai achetés il y a longtemps, je les utilise un bon moment avant de changer. Cela dit quand je les aurai terminés, je passerai au rasoir de sûreté. Les lames durent longtemps et reviennent moins cher au final que les rasoirs à tête changeable des grandes surfaces. Et puis c’est tellement plus classe !

-en gommage : du marc de café ! Je ne bois pas de café mais mes parents si donc je leur en pique dans leur cafetière quand je vais chez eux. Mode d’emploi : on se savonne, on applique le marc en faisant des ronds (ayez la main légère vers la poitrine) et on rince. Peau douce garantie ! Franchement pourquoi acheter des gommages tout prêts quand on a cet ingrédient magique ? Certes on perd le côté sensoriel d’un parfum ou d’une texture agréable mais bon je préfère dépenser mes sous pour autre chose !

-et c’est tout ! Oui il n’y a que 3 choses dans ma douche ! (avec un gant)

Réduire les déchets de la salle de bain

Réduction des déchets dans le reste de ma salle de bain

une poubelle sans sac plastique dont je jette le contenu dans la poubelle de cuisine (ma poubelle est un ancien seau à champagne)

-du papier toilette acheté à l’unité (en magasin bio et oui mes toilettes sont dans ma salle de bain). Ok ce n’est pas facile à trouver pour tout le monde et entre 0,80ct et 1€ l’unité mais c’est mon choix comme dirait Evelyne Thomas! Et au moins sachez que ça existe. Pour info je les présente dans un pot de chambre canard vintage style Gilac, j’adore !

-un goupillon en bois en guise de brosse pour les toilettes ; ça coûte dans les 3€ et ça fait aussi bien le job qu’une brosse classique ! Perso je l’ai mise dans un ancien broc en zinc émaillé, c’est très déco !

Ce qui n’est pas zéro déchet dans ma salle de bain

-les mouchoirs en papier : étant allergique et ayant un nez chatouilleux, j’en utilise des stères ! Pour minimiser l’impact écologique je les achète dans des boîtes sans plastique (chez Lidl, en plus elles ont souvent des jolis décors). J’ai essayé en papier recyclé, trop rêche pour quelqu’un qui se mouche autant et vu la quantité dont j’ai besoin, je peux oublier les mouchoirs en tissu !

-les cotons-tige : j’ai testé l’oriculi, il m’a irrité les oreilles donc retour à la case cotons-tige mais en papier recyclé et boîte en carton.

-les bouchons et les pompes de mes flacons d’huile en verre ; je ne les garde pas tous donc hélas ils partent à la poubelle.

-un bombe d’eau thermale : au moins elle se recycle

-ma coloration végétale : pas de miracle, même si elle n’est pas toxique pour moi et pour l’environnement elle est contenue dans des sachets en plastique et vendue avec charlotte et gants jetables

-la crème pour les mains : ça existe en pot en verre rechargeable en boutique mais bonjour le budget car elles ne sont pas données ! je pourrais utiliser le beurre de karité mais c’est trop gras pour la journée

-le grand pot de beurre de karité : il sert à tout, il dure longtemps car contenu dans un pot de grande contenance mais en plastique jetable

Pour conclure

Il n’est pas si compliqué de réduire ses déchets dans la salle de bain ; certains changements ne sont pas onéreux et sont même économiques !

Cela dit il ne s’agit pas de tout bouleverser du jour au lendemain mais de faire au fur et à mesure, en fonction de ses moyens ; je suis bien consciente qu’une brosse de toilettes à 3/4€ ça peut paraître beaucoup ! (même si on économise sur d’autres plans)

Si cet article vous a plu, ça tombe bien, on continue !

Prochain arrêt : la cuisine !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.